Lire la suite

Dispositif SINTES
Tél : 01 41 62 77 16
emmanuel.lahaie@ofdt.fr

   

Glossaire

Quelques termes à connaître

A

- ACCRO
Être dépendant d’une drogue.
-  ADDICTION
(d’un terme juridique anglais lui-même issu du vieux français, signifiant " contraint par corps "). Relation de dépendance plus ou moins aliénante pour l’individu, et plus ou moins acceptée voire parfois totalement rejetée par son environnement social, à l’égard d’un produit (drogue, tabac, alcool, médicaments), d’une pratique (jeu, sport), voire d’une situation (relation amoureuse). Le terme est utilisé surtout par les théoriciens ; le public et les cliniciens emploient plus couramment comportement de dépendance et toxicomanie.
- AFTER
Fête prolongeant une autre fête.
- AMBULATOIRE
Traitement effectué en dehors des structures d’hospitalisation ou d’hébergement. Ce traitement laisse au patient la possibilité de poursuivre ses occupations habituelles.
- ANALGÉSIQUE
Qui supprime ou atténue la sensibilité à la douleur.
- ANOREXIGÈNE
Propre à supprimer la sensation de faim.
- ANTALGIQUE
Qui calme la douleur.

C

- CAME ou DOPE
Désigne la drogue en général, et l’héroïne en particulier.

D

- DEALER
Revendeur de drogues.
- DÉPÉNALISATION DE L’USAGE
Suppression des sanctions pénales pour l’usage d’un produit interdit.
- DÉPENDANCE
État physique qui oblige la personne à consommer de la drogue.
- DESCENTE
Disparition progressive des effets de la drogue après la prise.
- DROGUE
Terme usuel pour désigner toute substance psychoactive à risque d’abus et pouvant entraîner une dépendance.

E

F

- FLASH (ou rush)
Sensation violente qui suit le fix.
- FUMETTE
Manière de consommer de l’héroïne, de fumer du cannabis.

G

- GOBER (UN COMPRIMÉ D’ECSTASY)
Avaler un comprimé.

H

- HALLUCINOGÈNE
Produit naturel ou chimique qui provoque une modification des perceptions (illusions ou hallucinations).

I

J

K

- KIT DE PRÉVENTION
Trousse de prévention destinée aux usagers de drogues qui pratiquent l’injection par voie intraveineuse, contenant : deux seringues, deux ampoules d’eau distillée, deux tampons alcoolisés, deux tampons secs, deux récipients de dilution et de chauffe, deux filtres, un préservatif et des messages de prévention. Les subventions de l’État permettent à cette trousse d’être vendue à un prix modéré en pharmacie.

L

- LÉGALISATION D’UN PRODUIT
C’est l’autorisation de distribution d’un produit jusque-là interdit. Cette légalisation peut s’accompagner d’une restriction de la diffusion : lieux spécifiques de vente, interdiction de vente aux mineurs, production contrôlée (par exemple, la production et la vente du tabac et de l’alcool sont soumises à un contrôle exercé par l’État).

M

- MANQUE
Terme employé pour décrire habituellement la sensation qu’entraîne le manque d’opiacés (morphine, héroïne) ; la privation du produit engendre un malaise physique (sueurs, courbatures, tremblements, nausées, insomnies, agitation) et psychologique (anxiété, irritabilité, angoisse). Le manque aux opiacés, aussi douloureux et spectaculaire soit-il, n’entraîne pas la mort. Toutefois, le manque provoqué par la privation brutale d’alcool consommé en grande quantité et régulièrement peut provoquer un delirium tremens pouvant, par extension, entraîner la mort.
Le manque est la traduction du syndrome de sevrage. Ce mot est parfois utilisé ainsi pour décrire le sevrage aux autres substances psychoactives.

N

- NEUROMÉDIATEURS
Substances chimiques qui assurent la continuité de l’influx nerveux au travers des synapses. Les principaux neuromédiateurs sont la dopamine et la sérotonine.

O

- OPIACÉ
Qui contient de l’opium.

P

- PARANOÏA
Troubles caractériels engendrant un délire et des réactions d’agressivité.

- POLYCONSOMMATION
Comportement d’usage qui associe la consommation de plusieurs substances psychoactives.

- POSOLOGIE
Indication de la quantité de médicament à donner à un malade.

- PRISE
Quantité de substance consommée en une seule fois.

- PSYCHOTROPE
Produit qui modifie le fonctionnement psychique en agissant sur les cellules du système nerveux central en produisant différents effets : sont modifiés ou altérés, le fonctionnement mental, entraînant des changements dans les perceptions, l’humeur, la conscience, le comportement et diverses fonctions psychologiques et organiques

Q

R

- RAVE PARTIE
Une soirée rave est organisée autour de la musique techno. Les participants ou ravers apprécient qu’elle ait lieu dans des endroits insolites (rase campagne, bâtiments désaffectés…).

S

- SÉDATIF
Produit destiné à calmer un état d’agitation ou de nervosité.

- SEVRAGE
C’est l’arrêt de la prise de substance psychoactive de manière brutale ou progressive. Pour libérer l’organisme du besoin de drogue sans ressentir les effets physiques du manque, les personnes pharmacodépendantes peuvent faire une demande de sevrage sous assistance et contrôle médical.
Le sevrage aux barbituriques (somnifères rarement utilisés) ou un accident de sevrage de l’alcool (delirium tremens, troubles psychiques) nécessitent une hospitalisation.

- SNIFFER
Priser, aspirer par le nez. On dit sniffer une ligne de coke, par exemple.

- SPEED
Drogue de la famille des amphétamines.

- STUPÉFIANT
Substance susceptible d’induire un usage nocif ou une dépendance et inscrite sur les listes I et II des stupéfiants, établies par la Convention unique de 1961.

- SUBSTANCE PSYCHOACTIVE
Substance naturelle ou synthétique qui agit sur le psychisme en modifiant son fonctionnement. Elle peut entraîner des changements dans les perceptions, l’humeur, la conscience, le comportement, etc. Toutes les drogues , le cannabis par exemple, et certains médicaments comme les somnifères et les anxiolytiques (contre l’angoisse) sont psychoactifs.

- SUBSTITUTION (TRAITEMENT DE)
Ces traitements de substitution ont pour objectif de stabiliser la dépendance de manière médicale et légale.

- SURDOSE ou OVERDOSE
L’usager d’héroïne utilise une dose trop forte par rapport à celle que son organisme a l’habitude de supporter. Ces accidents interviennent le plus souvent lorsque l’usager utilise la même dose qu’un autre, soit qu’il utilise sans le savoir un produit pas assez dilué ou coupé avec des substances qui augmentent le danger, soit qu’il prenne plusieurs produits dont les effets se potentialisent. Les risques de surdose interviennent notamment après un arrêt prolongé de la consommation, alors que l’organisme n’est plus accoutumé au dosage habituel.

- SYNAPSE
Zone de jonction entre deux neurones ou entre un neurone et une autre cellule.

T

- TOLÉRANCE
Habitude de l’organisme aux effets de la drogue qui nécessite la prise de doses de plus en plus importantes pour obtenir le même effet.

- TOXICOMANIE
Comportement de dépendance à l’égard d’une ou plusieurs substances psychoactives.

U

V

W

X

Y

Z


 
Vous avez un doute ? Vous voulez en savoir plus sur tel ou tel produit ?
Vous pouvez poser votre ou vos questions personnellement ou anonymement.
 
   

Association MICHEL - Aide aux personnes toxicomanes, aux usagers de produits psycho-actifs et à leur famille
3 rue de Furnes - 59140 Dunkerque - Tel. : 03 28 59 15 79 - Fax : 03 28 21 26 65 - Ouvert tous les jours de 9 h à 17 h (Sauf le samedi de 9 h à 12 h)
Réalisation : www.agence-e-dock.com